Les Virevoltés, tout au long de l’année

Comme vous le savez, ma contribution au journal local s’est arrêtée quelques jours avant les Virevoltés d’hiver, que je n’ai malheureusement pas pu annoncer dans la presse. Malgré tout, la vie continue, et j’ai activement participé à la chouette soirée du 23 février 2024. Le concept de ce festival des arts de rue gratuit, organisé depuis plus de 30 ans par l’association du même nom, reste identique et enthousiasme les artistes tout autant que les publics.

La nouvelle cheffe d’agence du journal quotidien local m’a sermonnée, « ah non tu vois, le sujet des Virevoltés, tu ne vas pas le traiter cette fois » ! Et pourtant, d’aussi loin que date mon arrivée à Vire, j’ai assisté à la plupart des rendez-vous pour valoriser le travail spectaculaire et original des nombreux artistes accueillis. Lors des rendez-vous de saison, automne, hiver, printemps et été bien sûr, mais aussi dans le cadre de créations, d’interventions dans les écoles avec les Temps d’Activités Périscolaires, et même durant la crise sanitaire, avec des événements aménagés pour maintenir le lien culturel et social.

Le projet participatif l'Île Vire Normandie, avec la compagnie AFAG, pour Au fond à gauche

Sans rejouer toute l’histoire, la riche 30e édition, qui s’est déroulée en 2021, a ouvert grand les portes de l’humour, de la création, de la poésie et des arts circassiens. Comme à leur habitude, les fidèles bénévoles, lors du marathon de 13 jours, ont tout assumé, de l’accueil des artistes et des publics au gardiennage, en passant par la restauration, la technique, la communication et la buvette.

Les bénévoles des Virevoltés, sans lesquels rien ne pourrait se passer
Les bénévoles des Virevoltés, sans lesquels rien ne pourrait se passer. Ici lors du final de l’été 2021, à la caserne des pompiers, après le spectacle des Sanglés.

Bon, passons, au fil des années et des éditions, les rendez-vous se sont multipliés, toujours aussi riches de rencontres, de spectacles, de rires et de belles soirées. En 2022, le festival estival est revenu pour 9 jours, sur 9 sites, avec une belle vingtaine de spectacles, dont une création en avant-première. À l’automne, les deux groupes Intrusive Thoughts et Embrasse-moi ont enflammé la scène de la Halle Michel-Drucker. Puis est venu l’hiver, avec Loop, de la compagnie Stoptoï, « une soirée sous le signe de la jonglerie, avec concert live simultané ! »

Et re en 2023, double concert du vendredi pour lancer les vacances d’hiver, avec les musiciens du groupe local Hermits’Valley en première partie de la création Reload de Radio Kaizman. Toujours à la Halle, debout et gratuit. Au printemps, la fidèle compagnie Bruitquicourt des Virevoltés, un spectacle clownesque, burlesque et hilarant.

Fidèles à leur philosophie et prônant plus que jamais la gratuité, les Virevoltés ont accueilli, entre le mardi 27 juin et le samedi 8 juillet, 116 artistes et 12 000 spectateurs, avec des temps forts spectaculaires durant 26 représentations.

À l’automne 2023, après le spectacle théâtral Dans la forêt, lauréat des Fous de la rampe, puis le concert de Lonely Gin, lauréat du Tremplin Phénix avec une musique indie pop-rock, est venu le groupe La Cafetera Roja, tête d’affiche internationale. Du son et de la joie à l’état pur ! Tout comme cet hiver, dernière date avant aujourd’hui, avec les Monty Picon et TINP, pour une soirée en salle comble qui a ravi les publics de tous âges.

Les Monty Picon, un grand food track, une fanfare punk rock et alternatif mêlant les cuivres, les percussions et les voix